Sign in / Join

Quelle épaisseur d'isolant pour la RT 2012 ?

La RT 2012, spécifiquement exigeante, apporte un niveau de performance énergétique plus grande que celui de la RT 2005. Elle sera modulée compte tenu de la zone climatique, la surface du bâtiment et l’altitude. Cette consommation imposait près de 150 kWh/m2 chaque année. Quelle est alors l’épaisseur d’isolant pour atteindre cette résistance thermique ? Trouvez dans cet article l’épaisseur d’isolant nécessaire pour la RT 2012.

Quels sont les coefficients techniques des isolants ?

Le rôle d’un isolant est de ralentir au maximum le flux de chaleur. Et comme pour la RT 2012, les performances thermiques des isolants sont exprimées par des coefficients chiffrés qui se trouvent sur l’emballage.

A lire aussi : Productivité en carrelage : capacité quotidienne de pose en m2

La conductivité thermique ƛ (W/m.K)

La conductivité thermique correspond à la faculté de l’isolant à conduire la chaleur. Plus ƛ est bas, plus l’isolant est performant. Notons que les isolants ordinaires ont un ƛ compris entre 0,025 et 0,050 W/m.K.

La résistance thermique R (m2.K/W)

La résistance thermique correspond à la faculté de l’isolant à « résister » à la chaleur. Plus R est élevée, plus la paroi est isolante. De plus, il y a possibilité d’améliorer la résistance thermique en baissant la conductivité thermique ƛ ou en augmentant l’épaisseur d’isolant.

A découvrir également : L’importance des services d’un peintre professionnel

Comme tout autre isolant, l’épaisseur d’isolant pour la RT 2012 se traduit par la formule suivante :

Épaisseur (cm) = Conductivité thermique ƛ * Résistance thermique R * 100

Quelle est l’épaisseur d’isolant nécessaire pour la RT 2012 ?

D’abord, tout projet est différent. Et, seule une étude thermique peut vérifier la conformité du projet vis-à-vis des obligations de résultats de la RT 2012.

Néanmoins, le niveau d’isolation est en fonction de certains paramètres. Et, ce sont ces derniers qui définissent les contraintes du projet puis sa difficulté à répondre aux exigences de résultats de la RT 2012.

La compacité du projet

La compacité du projet désigne le rapport entre la surface habitable et la surface des parois déprédatives. Elle devra être la plus petite possible. Afin de limiter ce facteur, il est recommandé de proposer un projet aux formes géométriques simples.

La localisation du projet

Justement, plus le climat est rugueux, plus l’isolation devra être performante. Les régions sud de la France sont privilégiées en raison des températures, mais également des apports solaires élevés, même en hiver.

L’orientation

Au cas où votre façade et une bonne partie de vos fenêtres seraient orientées Sud (50 % normalement) et que vous avez minimisé les vitrages orientés nord, votre projet en cours sera optimisé.

Le système de chauffage sélectionné

Au cas où votre système de chauffage serait moins performant, il va falloir compenser ce défaut en augmentant l’épaisseur d’isolant. De ce fait, le chauffage électrique à effet joule et les chauffes eaux électriques sont déconseillées.