Sign in / Join

Comment jardiner sans se fatiguer ?

Il est important de prendre soin de votre jardin. Mais cet exercice peut s’avérer épuisant pour vous. A la seule idée d’une séance de jardinage épuisante, vous ressentez un découragement. Pourtant, il est possible de jardiner sans se fatiguer. Voici quelques astuces à mettre en pratique.

Accordez la priorité à la biodiversité

Sachez que vous n’êtes pas le seul ouvrier de votre potager. Effectivement, certains insectes et animaux concourent également au bien de votre jardin. Il s’agit des espèces telles que les coccinelles, les musaraignes, les limaces et autres.

A lire aussi : Comment réaliser une bouture de chevrefeuille avec succès ?

Celles-ci mènent une lutte acharnée contre les puces qui détruisent votre jardin. De ce fait, vous devez absolument diversifier votre culture. Cela permettra à ces autres ouvriers d’entrer en action. Pour les avoir dans votre jardin, il suffit de planter des lierres grimpants ou de la lavande aux alentours de votre potager.

Faites un bon choix de vos variétés

Connaitre le climat, la qualité du sol, l’exposition de votre jardin est un atout. Aussi, il est préférable de semer des plantes robustes capables de s’adapter au lieu de plantation. Cela vous évitera de devoir modifier la structure du sol.

A lire en complément : Quelles plantes mettre dans un jardin d'hiver ?

Par ailleurs, optez pour des légumes vivaces tels que l’oignon, les artichauts, l’ail… Les plantes semi-spontanées telles que du céleri vert ou la laitue à couper vous seront également utiles.

Procédez à une bonne association de vos plantes

Tout comme les êtres humains, les plantes peuvent aussi se protéger mutuellement. Pour que cela arrive, choisissez les plantes capables de cohabiter aisément. Sachez par exemple que les insectes ravageurs d’un légume peuvent être repoussés systématiquement par le parfum que dégage un autre.

Mettez les légumes compatibles dans le même rang et alternez les deux variétés pour faciliter le processus. Semez par exemple les radis près des courgettes, la laitue à côté des carottes. N’oubliez pas d’éloigner les légumes incompatibles les uns des autres à une distance d’environ 1, 50 mètres. Vous obtiendrez des plantes en bonne santé sans fournir trop d’efforts.

Choisissez le foin, fertilisant naturel

Pour ne pas labourer votre jardin, utilisez le foin riche en éléments nutritifs pour le sol. Vers la fin de l’automne, tondez à ras votre espace jardin. Déposez une couche de foin de 20 cm. L’herbe en dessous va se décomposer au fil du temps. Ainsi, vous n’aurez qu’à faire des petits trous pour planter les légumes.

Servez-vous des mauvaises herbes

Certaines mauvaises herbes attirent des insectes favorables à la santé de votre jardin. Laissez-les pousser puis arrachez-les après leur floraison et déposez sur le sol pour le protéger. Cependant, conservez les orties. Elles repoussent les pucerons et leurs têtes se consomment dans la soupe.

Utilisez des outils ergonomiques adaptés

Le choix de bons outils pour jardiner sans se fatiguer est crucial. Les outils ergonomiques et adaptés à vos besoins sont une excellente option pour éviter les douleurs dorsales ou musculaires. Des poignées en caoutchouc, des manches réglables et des outils légers peuvent être très bénéfiques.

Une brouette avec un pneu souple peut soulager votre dos lors du transport d'objets lourds. Utilisez aussi une tondeuse électrique plutôt qu'une tondeuse à essence qui nécessite plus de force physique.

Les gants en cuir protègent non seulement vos mains mais offrent aussi une meilleure adhérence sur les tiges glissantes ou mouillées. Ils aident aussi à prévenir les ampoules causées par la friction avec les poignées rugueuses.

Pensez aussi aux aides techniques telles que les tabourets de jardinage qui permettent de s'asseoir confortablement et de prendre soin des plantations au niveau du sol sans avoir besoin de se pencher constamment.

Investir dans des équipements ergonomiques est un atout majeur pour garder le plaisir du jardinage intact tout en évitant la fatigue excessive et toutes sortes de maux physiques liés à cette activité plaisante mais intense.

Préparez votre sol en amont pour faciliter l'entretien

Le travail sur le sol est une étape cruciale dans le jardinage. En préparant votre sol avant de planter, vous pouvez non seulement faciliter l'entretien futur de votre jardin, mais aussi améliorer la qualité et la santé des plantations.

Commencez par retirer tous les débris tels que les pierres, branches ou racines qui pourraient gêner la croissance des plantations. Une fois cette étape accomplie, il est temps de labourer le sol en y ajoutant du compost ou autre matière organique pour enrichir sa qualité. Le compost offre un excellent apport en nutriments aux plantations et permet d'améliorer la structure du sol à long terme.

Préférez les cultures associées, notamment celles qui ont un effet positif sur vos légumes. Par exemple, certains types de basilic peuvent aider à éloigner les insectes nuisibles tandis que d'autres espèces comme l'oseille aident à limiter l'apparition des maladies fongiques.

Pour faciliter encore plus l'entretien futur de votre jardinage sans se fatiguer trop vite, optez aussi pour les méthodes alternatives telles que le paillage avec du mulch naturel (comme les feuilles mortes), ce qui évite ainsi d'avoir besoin d'arroser fréquemment tout en empêchant aussi la pousse des mauvaises herbes autour des plants cultivés.

En préparant adéquatement son sol avant toute plantation et en choisissant judicieusement ses cultures, on peut considérablement améliorer ses résultats tout en simplifiant l'entretien de son jardin.